Le pain à Rome

pane carasau

A travers cette nouvelle rubrique, je vous invite à découvrir les pensées et anecdotes de Carine, expatriée à Rome.

Le pain à Rome 

Le bon pain me manque, l’odeur des vapeurs qui s’échappent des boulangeries, le pain au chocolat pour le goûter. Oubliez !! Il faut donc remplacer la baguette par de la « rosetta », petit pain individuel en forme de brioche, creux et sans saveur. Car le pain à Rome est très souvent sans sel… Sinon, la pizza blanche ou « focaccia », ou encore, « il filone », espèce de pain de campagne, que l’on débite en ranche à la maison car les boulangers ne le font que très rarement si on leur est sympathique… Les Romains sont très forts sur les « pizzette », mini pizzas blanches (comprendre sans sauce tomate) ou rouges (avec sauce tomate).

pane carasau

pane italien

Curiosité, la chaîne de boulangeries Paul, mondialement répandue n’existe pas en Italie, aucune franchise… Dommage… Il faut dire que Paul demande la baliverne de 500 000 euros pour la franchise (au gérant de payer le loyer, le personnel, le matériel…).

Mais, ça y est, depuis octobre 2015, Le Carré Français a ouvert ses portes à Rome. Concept store de 300m2, à l’initiatice de Michel Galloyer, Monsieur Grenier à Pain en France, au cœur de la ville Eternelle, dans le quartier de la Place Cavour. Une vraie boulangerie française, avec ses viennoiseries, ses baguettes, ses pâtisseries made à la Française. Un bar où l’on peut déguster un merveilleux brunch le dimanche et un restaurant où se dégustent nos spécialités culinaires (tartare, entrecôte, salade mesclun…).

Enfin, un espace boutique esprit Epicerie Fine, qui propose de très beaux produits de chez nous. Nous y passons le plus souvent possible, même si le parking y est impossible, même pas la triple file… La Direction du Carré Français est française et le personnel aussi (à 80%). In-con-tou-nable ! Et vraiment Délicieux. J’y ai même commandé notre bûche de Noël , une merveille. Pourvu que ça dure, malgré une campagne de presse très négative sur les origines du financement de l’établissement… je vous laisse chercher sur Internet (Mediapart en est à l’origine), parce que pour moi, ce qui compte, c’est de pouvoir enfin déguster leurs viennoiseries, égoïstement !! Sans devoir attendre mon prochain séjour en France !

 

Retrouvez la suite dans un prochain billet 🙂

Vous aimez l’article ? Commentez.

Pour visiter Rome, lisez la rubrique voyage et réservez vos excursions en ligne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.