Les tatas de Rome

Celia-ma nièce et filleule

A travers cette nouvelle rubrique, je vous invite à découvrir les pensées et anecdotes de Carine, expatriée à Rome.

« Ma philippine à moi » ou les tatas de Rome

Celia-ma nièce et filleule

Célia-ma nièce et filleule

Là, c’est très surprenant !! Quand vous entendez ‘tata fissa’, comprenez personnel de maison à demeure. ‘Donna lungo orario’, domestique qui vient à la carte et payée à l’heure.

La plupart sont philippines, parfois sud-américaines, plus rarement africaines ou slaves. parlant un italien très approximatif voire très mauvais ! Ce qui peut poser problème aux petites têtes blondes qui passent en moyenne 14 heures par jour avec elles, vacances d’été comprises… Elles sont souvent en situation irrégulière et sont toujours disposées à accepter tout travail bien rémunéré, (850 euros par mois en moyenne) un toit, de quoi se nourrir matin, midi et soir, le 13ème mois, un mois de vacances et le sacro-saint jeudi après-midi libre, avec à la clé la régularisation de leurs papiers (permis de séjour, assurance maladie et contributions sociales trimestrielles) Donc il va de soi que les familles doivent avoir une chambre de service dans l’appartement, sinon, ça ne cadre pas.

La recherche de la perle rare prend beaucoup de temps aux Romaines. Du bouche à oreille , il y a toujours la sœur, la cousine, la belle-sœur voire la fille de la tata d’une bonne amie qui cherche du travail… ou plus simple et très fréquent, on pique celle de la voisine au parc…en lui promettant monts et merveilles. Le FAQ sur la perle rare. Elle prend combien ? Elle est propre ? Elle est très foncée de peau ? Elle a des références ? Elle mange beaucoup d’après son gabarit ? Parce que la aussi, j’ai assisté à des conversations mémorables entre gentes dames à ce sujet. Mécontente de la consommation excessive de nourriture de  « sa philippine », l’une d’elles a simplement équipé son réfrigérateur d’un cadenas. Au moins, ça, c’est réglé, et cette initiative pragmatique n’a choqué personne dans l’assemblée, à part moi… bien sûr !

 

Une fois la perle rare trouvée, c’est tout feu tout flamme. On la montre à tout le monde, on la présente, on fait en sorte  que les enfants l’adoptent immédiatement, on lui montre nos habitudes culinaires, nos petits plats préférés, on lui explique le fonctionnement de la machine à laver, le programme pour chaque vêtement, comment faire le lit, l’eau du bain pour les enfants, le supermarché le plus proche, comment aller à l’école, comment ranger les jouets, à quelle heure sortir le chien, où se trouve la poste la plus proche, comment ne pas ouvrir la porte de la maison si on ne sait pas qui sonne, le message d’accueil si le téléphone sonne, comment appeler « Dottore » le maître des lieux, « Signora », la maîtresse de maison,  comment mettre la table, disposer les couverts, faire l’argenterie, à quelle heure elle a le droit de manger, de se coucher, ses heures de liberté (2 heures de sieste de 13h30 à 16h30), quand laver son propre linge, où l’étendre, comment ne pas utiliser les toilettes de la maison (après tout, elle a les siennes, et puis on ne sait jamais…). On s’agace si l’un des 3 I Phone de la « tata » sonne, mais là, rien à faire, elle décroche…

Une fois arrivé au rythme de croisière (environ 5 jours)  on la laisse gérer toute l’intendance de la maison, des courses au ménage en passant par l’éducation des enfants. Ouf !!… et au moins si échec il y a, ce sera « la philippine » la fautive…Certo !!

 

Si par hasard, il lui arrivait d’être enrhumée ou malade, là, c’est la fin. Comment va-t-on pouvoir faire ? Deux jours sans « tata », mais c’est affreux. Surtout que j’ai oublié de préciser que dans majorité des cas, la « tata fissa » travaille chez les familles dont l’épouse ne travaille pas, mais pas du tout… Un jour, j’ai entendu une maman se targuer du fait que sa petite fille ne prenait pas son bain le dimanche, « tata » est de repos…

Et puis un jour, rien ne va plus, « tata » s’en va. La galère… On recommence sa quête la perle rare, on en reçoit 52 par jour et on finit par trouver… pour 6 mois maxi.

 

 

Retrouvez la suite dans un prochain billet 🙂

Vous aimez l’article ? Commentez.

Pour visiter Rome, lisez la rubrique voyage et réservez vos excursions en ligne.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.