Covid-19: des voyages reportés et non remboursés ! ?

Covid-19: des voyages reportés et non remboursés ! ?

Les gens cool partagent ! Merci de faire connaître le blog de voyages à vos proches ;)

Normalement et légalement, le voyagiste qui annule un séjour est tenu de vous rembourser.  

Cependant, actuellement, cela n’est pas la pratique appliquée par les acteurs du tourisme. Certains disent même que le gouvernement pourrait leur permettre d’imposer des avoirs… Affaire à suivre !  

Depuis le début de l’épidémie de coronavirus, vous êtes nombreux à devoir renoncer à votre séjour. D’ailleurs, Perrine, rédactrice sur le blog, est aussi concernée par cette situation difficile. Elle peine à obtenir des réponses et un interlocuteur avec qui s’expliquer.  Dans sa situation, la compagnie aérienne parle de report (et non de possibilité de remboursement).  
 

Pourtant, le code du tourisme impose le remboursement intégral du séjour (article L. 211-14 III 2°); Idem quand c’est le client qui décide d’annuler le voyage en s’appuyant sur l’article L. 211-14 II du même code, valable en cas de « circonstances exceptionnelles et inévitables » 

Mais, dans les faits, les professionnels du tourisme proposent uniquement un report du séjour.  

Pourquoi ?  Est-ce légale ? Ont-ils le droit d’imposer ?

Le risque de faillite ?  

Ce non-respect de la réglementation s’explique par le risque de faillite pour une grande majorité.  

Actuellement, les fédérations du secteur demandent au gouvernement de leur permette de se soustraire au remboursement des sommes déjà encaissées.  

Pour l’heure, rien n’est encore fait. L’affaire est donc à suivre de très près.  

Par conséquent, je vous donnerai le même conseil qu’à Perrine :  

 
Prenez le temps de décider, et ne cédez pas à la pression du professionnel. Vous avez le choix, si vous le souhaitez, demander un avoir, ceci vous permettra d’avoir plus de temps pour choisir de nouvelle date de voyage (et même un autre lieu ?). 

Si cela ne vous intéresse pas et que les propositions émises par le professionnel ne vous conviennent pas, vous pouvez exiger un remboursement au titre de l’article L. 211-14 III 2° du code du tourisme. Ne vous laissez pas intimider, et faites valoir vos droits par courrier recommandé avec avis de réception ( la lettre recommandée en ligne). 
 
Pour l’heure, et sous réserve de changement de la réglementation, le droit est de votre côté. Cependant, compte tenu des circonstances exceptionnelles, il faudra s’attendre à de très longs délais de remboursement. 

Souvenez-vous qu’en cas de désaccord, vous pouvez toujours saisir un médiateur du tourisme et du voyage, si le professionnel en question est bien adhérent à cette médiation – soit via le formulaire en ligne, soit par courrier postal : Médiation tourisme et voyage, BP 80303, 75823 Paris Cedex 17. 

Dernière option, vous pouvez tenter les sites comme celui de refund me. Attention, comptez deux ans de procédure au minimum. 

Pour conclure, je vous souhaite de trouver le meilleur compromis et surtout de rester en bonne santé. N’hésitez pas à témoigner de votre expérience en commentaire.  

Bon courage à vous !  

Laisser un commentaire