Vacances dans le Sud de la France (visiter Toulon et ses environs…)

Les Calanques Cassis

Dans cet article “Vacances dans le Sud de la France”, Perrine vous décrit son organisation et vous parle des magnifiques sites qu’elle a visité avec son conjoint Maxime.

Et pourquoi ne pas s’intéresser à notre jolie France ? En effet, on a tendance à vouloir toujours partir à l’étranger, mais notre destination cache beaucoup plus de trésors que vous ne l’imaginez.
C’est au printemps 2017 que je tombe sur un article « les 20 endroits de France à voir absolument avant de mourir », et voilà la nouvelle lubie, j’aimerais passer par le maximum de ces endroits pour les prochaines vacances d’été !!

J’avais déjà pu voir avant la lecture de cet article six de ces endroits : la Corse, le mont saint Michel, Paris, Etretat, le château de Versailles et la promenade des anglais.

Je choisis donc pour l’été 2017, un itinéraire en France de deux semaines, me permettant de passer par le maximum des lieux non visités à ce jour, soit : la dune du Pilat, les Gorges du Verdon, le plateau de Valensole, le lac de Sainte Croix, les calanques de Cassis et Rocamadour.

 

Notre itinéraire dans le Sud de la France

Et hop, c’est parti, départ de Lille, direction Bordeaux pour deux nuits afin découvrir cette superbe ville et la grandiose dune du Pilat.
Ensuite, nous passerons par Sarlat et Rocamadour où nous resterons une nuit en vue de rejoindre Toulon pour une semaine.
Pour terminer, c’est à Valensole que nous passerons trois nuits pour profiter des jolis champs de lavande et des magnifiques Gorges du Verdon.
Et voilà, 12 / 20 de vus, il m’en manque encore 8 😉 !

Dans cet article, j’aborderai principalement Toulon et ses environs (plus les Gorges du Verdon). Ce sont les lieux où nous avons passé le plus de temps et pour lesquels j’aurais davantage de choses à vous raconter.

Remarques pour les plus curieux : les 8 endroits restants à voir absolument avant de mourir sont : les Ocres de Rustrel, les orgues de l’ille-sur-Tet, les cascades des Tufs, le lac d’Allos, la mer de Glace, Annecy, le marché de Strasbourg et la Camargue.

Quelques conseils avant de partir

Comme vous devez le savoir, le sud de la France est très prisé en haute saison. Si vous en avez l’occasion, préférez un séjour en juin ou en septembre. De notre côté nous n’avons pas eu le choix et nous sommes partis début août. Honnêtement, je m’attendais vraiment à pire ! Bien-sûr, il y avait du monde dans les lieux touristiques, mais nous ne nous sommes pas sentis oppressés et nous n’avions quasiment pas de bouchons. Je pense que le pire pour les bouchons est le coin de Saint Raphaël, Sainte Maxime et Saint Tropez.

Où dormir pour ce road trip dans le sud de la France ?

Pourquoi avons-nous choisi Toulon pour séjourner ?

 

Toulon se trouvant à mi-chemin entre les Calanques de Cassis et les îles Porquerolles/ Port Cros, c’est tout naturellement que nous avons choisi ce secteur pour séjourner. Il y a aussi à proximité, la presqu’île de Giens, l’île des Embiers, Bormes les Mimosa, Hyères…

Nous avons donc trouvé un chouette appartement sur les hauteurs de Toulon grâce à Airbnb. C’était parfait ! Nous étions à proximité des lieux à visiter, mais grâce à sa localisation, nous profitions tous les soirs de notre tranquillité.

Bon plan : notez que je vous parraine sur Airbnb. (Vous profitez ainsi d’une réduction allant de 20 à 35€ sur votre hébergement.)

Pourquoi avons-nous choisi Valensole pour séjourner ?

A la base, nous aurions aimé trouver un petit appartement au bord des lacs. Malheureusement, les prix sont assez élevés près des gorges du Verdon. Nous avons donc été obligés de nous éloigner des lacs pour avoir un logement convenable. Sans regret, car Valensole est une ville superbe ! Dommage que nous y étions en été et que les champs de lavande avaient déjà été récoltés.

Valensole

photo de Valensole

 

Que faire aux alentours de Toulon ?

 

Les Calanques de Cassis et de Marseille

C’est un lieu unique et vraiment magnifique ! Ne manquez surtout pas de randonner de crique en crique à travers le parc national. C’est splendide !!

Attention !!! En été, les sentiers et les criques sont très régulièrement fermés au public en raison du très gros risque d’incendie. Rendez-vous sur ce lien pour savoir si vous pourrez vous y rendre le lendemain.

Les 2 accès principaux aux calanques sont :

  • Port Miou à Cassis (à l’est des Calanques)
  • Le parking des Beaumettes à Marseille (tout à l’ouest des Calanques)

 

Entres ces deux points se trouvent 14 calanques et des tas de possibilités de randonnées.

 

"<yoastmark

"<yoastmark

"<yoastmark

vacances dans le sud de la France

Les Calanques Cassis

Faute de temps et de manque d’organisation de notre part, j’ai l’impression de n’avoir pas pu profiter pleinement des calanques.

En effet, les sentiers étaient inaccessibles pendant tout notre séjour, la seule possibilité fut de nous y rendre la veille de notre départ.

En plus, nous n’avions pas pris assez d’eau et pas du tout de nourriture… “les boulets” !!! J’aurais aimé pouvoir y retourner plusieurs fois.

Où se stationner pour admirer les calanques ?

Nous avons donc choisi de découvrir les calanques de Port Miou, Port Pin et d’En Vau (la plus belle et la plus prisée). Pour ce faire, nous nous sommes garés au parking de la plage de Bestouan à Cassis (près de Port Miou). Il est payant, mais je ne me rappelle plus du tarif. Toutefois,  je ne vous conseille pas de vous garer sur ce parking, sauf en dernier recours. Nous l’avons regretté,  car il y avait des places plus proches de la calanque et non payantes. Il y aurait également un parking à Port Miou au tarif de 9 euros/ jour (info non vérifiée). L’accès au parc des calanques est complètement gratuit !

Nous rejoignons Port Pin au bout de 40 minutes, puis celle d’En Vau au bout de deux heures ! Ce qui n’est pas du tout le temps habituel, à vrai dire, nous nous sommes un peu perdus… 😉

Mon conseil :
Suivez le sentiez rouge pour rejoindre au plus vite la calanque d’En Vau, ce sentier traverse les terres.
Par contre, si vous voulez en prendre plein les yeux, je vous conseille plutôt le sentier bleu. Ce sentier longe la mer et il est beaucoup plus escarpé et beaucoup moins fréquenté… Tout ce qu’il faut pour le plaisir des randonneurs et c’est celui que nous avions choisi.

Il existe aussi un troisième chemin plus facile pour accéder à En-vau. Ceci dit, c’est sous réserve que la route d’accès soit ouverte. Notez que vous pouvez aussi prendre le sentier au départ du col de la Gardiole.

ATTENTION ! Quoi qu’il en soit, la descente vers la calanque d’En Vau est inévitable et très pentue.

Visiter les îles Porquerolles et Port Cros

Au large de la commune d’Hyères se trouve l’archipel des îles d’Or :

    • Port Cros,
    • Porquerolles
    • et le Levant.

Port Cros est également un parc National, vrai paradis de la faune et de la flore.
Porquerolles est la plus grande, la plus touristique et elle possède des plages paradisiaques.
L’Ile du levant est quant à elle, le paradis des naturistes.

De Toulon, comment peut-on accéder à ces îles ?

Au plus proche de Toulon, vous pouvez par exemple rejoindre :

  • L’île de Porquerolles depuis la Tour fondue de Giens via TLV-navettes maritimes (19,50 euros/pers allée/retour en août 2017)
  • L’île de Port Cros depuis le Port Sainte Pierre à Hyères via TLV-navettes maritimes (28.10 euros/pers allée/retour en août 2017)
  • Faire un circuit des 2 îles depuis la Londe avec « les Bateliers de la côte d’Azur » (36 euros/pers pour le circuit en août 2017).

Nous avions opté pour la découverte des deux premières îles, c’était très sympa, les paysages sont splendides. Cependant, nous avons quelques petits regrets …

Visiter l’île de Porquerolles

Notre première étape fut l’île de Porquerolles. Elle est extrêmement touristique. La plage la plus proche du port est la plage d’Argent, à éviter absolument, car c’est là que tout le monde va se poser !!

 

 

Nous avions donc décidé de marcher un peu pour nous éloigner de la foule et profiter du côté sauvage de Porquerolles.

Direction le sud de l’île pour explorer les Gorges du loup et la Calanque de l’indienne. Mais comme en vacances, tout ne se passe pas toujours comme on le souhaite, nous apprenons arrivés sur place que ces 2 endroits sont complètement inaccessibles en raison du risque d’incendie.

Ah, Ah, qu’allons-nous faire ? Retourner sur la plage d’Argent s’agglutiner avec tous les touristes ? Hors de question ! Soudain, on aperçoit une sorte de canyon. Il descend vers un site qui nous semble assez sympa pour se baigner. Il n’est pas du tout aménagé, mais bien séduisant quand même !

Cependant, nous n’étions pas les seuls face à cette déconvenue…. Un autre couple, dans le même cas que nous, repère ce petit accès. C’est à quatre que nous réfléchissons… « Qu’est ce qu’on fait ? On y va ? On y va pas ? C’est dangereux ou pas ? Mais si une pierre nous tombait sur la tête ? Allez, on a qu’une vie ! Tout à l’air stable ! On y va ! » .  (Finalement, avec du recul, c’était assez rigolo cette petite aventure.)

Après une rude descente, nous voilà arrivés…C’est magnifique, et en plus nous sommes seuls au monde (Bon ok, avec le couple que nous ne connaissons pas du tout qui nous a accompagné dans cette aventure !). Pas le temps de dire OUF, et nous voilà dans l’eau, équipés de notre masque et notre tuba. Les fonds sont vraiment superbes, à l’état sauvage…

Malheureusement, nous nous apercevons vite que nous ne sommes finalement pas seuls au monde du tout… Les méduses adorent ce lieu également ! Elles sont partout !!! Là, je détale comme une furie… quant à Max et l’autre couple, ils restent tranquillement dans l’eau à les observer (ils sont dingues !).

Le temps passe trop vite, il faut déjà retourner au port pour reprendre le bateau direction Port Cros.

"<yoastmark

"<yoastmark

"<yoastmark

vacances dans le sud de la France

îles porquerolles

Direction l’île de Port Cros pour notre seconde étape…

Elle a l’air magnifique, mais une fois arrivée, on nous annonce que le bateau repart dans à peine une heure.

Grosse déception, les premières plages et le sentier sous-marins que nous souhaitions tant faire sont à presque 30 minutes du Port. Impossible de profiter pleinement de cette île…

Direction la presqu’île de Giens

Un vrai petit bijou, j’ai vraiment adoré cet endroit. Ce fut le coup de cœur de notre séjour ! La presqu’île est magnifique, elle n’a rien à envier aux îles d’Or et en plus, il y a très peu de touristes. Nous y sommes allés une première fois pour randonner et une seconde fois pour faire du kayak.

La randonnée que je vous conseille ?

Celle du  « sentier du littoral », c’est une randonnée très sympa, facile de 7 km et surtout les paysages sont à couper le souffle.

Depuis le parking terreux, environ 300 mètres après le Port de la Madrague, suivez le chemin sur la droite bordé de roseaux. Ensuite, suivez le balisage jaune, vous ne pourrez pas vous tromper.

"<yoastmark

"<yoastmark

"<yoastmark

 

Faire du Kayak sur la presqu’île de Giens, mon avis ?

La presqu’île de Giens est idéale pour faire du kayak, vous pouvez vous balader sur l’eau de crique en crique. Vous pouvez louer vos kayaks via « La petite flotille » au nord de la Madrague (30 euros pour la demi-journée pour un kayak biplace en 2017)

kayak

kayak

Les randonnées sur les sentiers

Profiter des sentiers sous-marins

Plusieurs sentiers sous-marins sont aménagés dans le Var. Un vrai petit plaisir pour les amateurs de snorkeling. Ces sentiers se trouvent dans des zones complétement protégées, il vous suffit de suivre les bouées numérotées et de découvrir les panneaux immergés présentant l’écosystème. Vous avez juste besoin d’un masque, d’un tuba et de palmes si possible.

Voici les 5 sentiers les plus réputés dans le Var :

  • Sentier sous-marin « Le Jardin des Mattes » à La Londe-les-Maures
  • Sentier sous-marin archéologique d’Olbia (Hyères – presqu’île de Giens)
  • Sentier sous-marin archéologique de la Tour Fondue (Hyères-presqu’île de Giens)
  • Sentier marin du Domaine du Rayol (Rayol-Cannadel)
  • Sentier sous-marin de Port-Cros (Hyères- île de Port-Cros).

 

Randonner sur le sentier des douaniers

Le Var est un vrai paradis pour les randonneurs, notamment les sentiers côtiers qui font vraiment rêver.

J’avais repéré ce document que je trouve très bien fait : Topo guide sentier du littoral. Malheureusement, faute de temps, je n’ai pas pu l’utiliser et je n’aurais pas de conseils à vous donner à ce sujet.

Se balader sur l’île du petit et grand Gaou

Le petit Gaou et le grand Gaou sont 2 petites îles au bout du Brusc reliées entre elles par un pont. Ce lieu garde vraiment son authenticité, très calme, très reposant et très sauvage. D’un côté, ses petites criques et de l’autre ses falaises et à son entrée un mini port de pêche très typique. Vous pouvez faire le tour de l’île en 40 minutes par un sentier botanique. J’ai beaucoup apprécié ce moment, par contre, n’imaginez pas rester des heures et des heures là-bas.

 

Se balader sur l’île des Embiez

Nous ne sommes pas allés sur l’île des Embiez, mais je ne peux pas vous parler de Gaou sans aborder les Embiez.

Elle se trouve en face de Gaou, mais elle est beaucoup plus grande et mieux aménagée pour le tourisme. D’après ce que j’avais pu lire ou entendre, cette île a l’air de valoir le détour, elle semble reposante, préservée et jolie à la fois. Le gros bémol est le coût de la traversée… Vous pouvez prendre une navette bateau depuis le Brusc pour 15 euros aller/retour et même pas pour 10 minutes de traversée. Un peu cher quand même ! Mais j’ai un petit filon à vous proposer (un filon que je n’ai pas pu exploiter mais un filon quand même !).

La distance séparant l’île des Embiez et la pointe du grand Gaou est très petite. Vous pouvez rejoindre l’île des Embiers à la nage en 10 minutes de temps sans difficulté, et sans profondeur. Le seul (gros) problème est qu’il y a des gardes qui surveillent malheureusement. Honnêtement, si vous y allez sans sac, ils ne pourront pas vous repérer, il y a des gens qui se baignent de part et d’autres des 2 îles, c’est vraiment compliqué de pouvoir repérer les personnes qui sont sur telle ou telle île. Par contre, si vous aviez dans l’idée de porter votre sac au-dessus de la tête (ce qui était notre idée), je pense que vous pouvez oublier ! Bon ok, bof le filon, parce que se retrouver sur l’île des Embiez en maillot de bain, sans serviette, sans chaussures et sans argent…peut être à éviter ! 😉 Ou bien, si vous êtes aventuriers, peut être que vous pourriez traverser la nuit pour ne pas être repérés…et pourquoi ne pas finir votre nuit à la belle étoile en attendant le levé du jour sur l’île des Embiers ? (ok, je sors lol )

Visites culturelles que nous n’avons pas eu le temps de faire

  • Visiter l’abbaye du Thoronet : Les avis sont très positifs. Comptez 7,50 euros/pers et faites absolument cette visite avec un guide.
  • Visiter la basilique Saint Maximin et la grotte Sainte Baume: cette visite est très conseillée par tripadvisor.

J’espère que ce premier billet vous aidera à organiser vos vacances dans le sud de la France et à profiter de Toulon. Je vous parlerai dans un autre billet des activités à faire autour de Valensole.

Je vous souhaite de bonnes vacances dans le sud.

Perrine.

Ps : Perrine vous parraine sur airbnb ! 😉

PS : lisez le prochain billet sur  “Que faire aux alentours de Valensole”

EnregistrerEnregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *